Tag Archives: compagnie

Amélie, ne jamais dire jamais…

16 Sep

DSC_0174 (Copier)Jamais elle n’aurait pensé devenir infirmière.

Témoin du rythme de travail de sa mère dans cette profession, elle se convainc toute jeune qu’elle ne suivra pas le chemin familial, mais restera tout de même dans l’univers du soin à la personne.

En 2001, elle obtient son diplôme d’infirmière, s’embarquant pour douze ans au service des patients. Limoges pour les études, Bordeaux où elle porte blouse et cornette (cela lui aurait-il donné le goût du costume ?), et enfin Tours où elle pose ses valises dans une ville où elle se sent chez elle et intègre l’hôpital public. Sept années à plein temps, reste à trouver une activité où se sentir à sa place.

Roller, peinture… puis en 2007 le théâtre, histoire de « passer l’hiver ». Un essai vite transformé, une passion vite révélée pour additionner au théâtre chez les Sans Lacets l’improvisation à l’Ante, avec un plaisir toujours renouvelé.

Mais jamais elle n’aurait osé imaginer pouvoir un jour faire ce métier.

Sur scène ou dans les textes des autres elle a trouvé son espace, et accepte sans hésiter de dépanner Bérangère et Céline lorsqu’il leur manque une comédienne… d’un spectacle pour enfants aux réflexions sur un Tartuffe réinventé, elle fait peu à peu son trou dans une équipe dont elle ose enfin dire qu’elle souhaiterait l’intégrer.

Chemin faisant, d’une scène aux tréteaux, derrière et devant les rideaux, en 2014 elle devient comédienne intermittente du spectacle.

Renonçant au confort d’un fonctionnariat que certains jugeront commode, elle se lance dans l’aventure entre les mots de Molière et les confidences berrichonnes d’une lointaine aïeule dont elle met le patois en scène pour ressusciter une tranche de vie.

Fondue derrière un personnage pour le donner à exister, dans un rapport aux autres et à soi réinventé, une chose est sûre : maintenant qu’elle fait partie d’une brigade où l’impro à la carte se distribue Service Compris, qu’elle réinvente des Confidences du Berry et qu’elle transmet son goût du jeu et des mots avec les Sans Lacets et les ateliers d’un Capharnaüm bien ordonné, elle ne dira peut-être plus « jamais » !

DSC_0137-2

Derrière le cadre de Détourages : Amélie Robinet, comédienne au sein de la compagnie les Sans Lacets, membre de la brigade de serveurs-improvisateurs de Service Compris, et animatrice des ateliers de théâtre pour adultes Capharnaüm (Café-comptoir Colette’s – renseignements 06.76.83.19.82). Sa pièce « Les confidences du Berry » à découvrir le 7 novembre à Villeloin-Coulangé pour les Comédies d’Automne.

Publicités

Valérie, clef de voûte

16 Sep

Untitled-1On va de paradoxe en surprise. Et on ébranle d’un coup d’un seul le cliché de l’acteur à l’égo surdimensionné parlant de lui à la 3e personne du singulier (voire au pluriel, lorsque le moi, le surmoi et les autres s’additionnent et se démultiplient).

Alors qu’on la croyait sûre d’elle, avec sa voix posée, son pas assuré, Valérie avoue manquer parfois de confiance en elle.

Cela ne l’a cependant pas empêchée d’aller jusqu’au bout de ses projets, et si l’on pourrait l’imaginer courbée sous le poids des responsabilités – paperasses, comptabilité -, façon Atlas moderne et stylisé, il n’en est rien : la compagnie La Clef, qu’elle a créée il y a quinze ans, c’est faire ce qui lui plaît. Épaulée par le C.A et le bureau, aidée par Eric dans la gestion du quotidien, elle porte presque à bout de bras ce beau bébé, mais y trouve sa bouffée de liberté.

Et comme on aime la logique, on vous dirait bien que liberté rime donc avec légèreté. Le gros globe terrestre sur le dos du dieu grec : envolé.

Actrice multi-cartes, elle est là où on ne l’attend pas : il faut avouer que, pour le commun, le comédien est sensé être sur les planches, devant la caméra, derrière un micro, à déclamer du Hugo ou faire le rigolo.

On la retrouve certes à Avignon l’été dernier pour une pièce à deux sur scène, sur un ring pour arbitrer un catch impro ou entourée d’acteurs et musiciens pour Impropos, mais elle est aussi souvent fourrée dans des salles de réunions, des conference rooms et autres grands bureaux. On s’imagine les tours de la Défense, les banlieues industrieuses, les entreprises anonymes.

On fouille un peu. Valérie est passée par ces bureaux devenus open space dont on se moque dans les séries télé branchées, comme diplômée en gestion des entreprises et des administrations, avant de se rendre compte que sa voie n’était pas là. Après ces premières armes comme salariée, elle prend donc le large, étudie et revient sur ces terrains privés comme actrice et formatrice. Le cadre surmené, l’ingénieur oubliant le b-a.ba de la sociabilité, les employé(e)s… Elle cherche à fissurer les carapaces endurcies par le management moderne, dérider des visages crispés, et tente de faire sauter les verrous nés d’un formatage rentabilisé, pour réapprendre à communiquer.

Elle résume : en entreprise, sur scène ou pour enseigner l’impro en ateliers, elle vient pour rencontrer.

Elle ne parle à aucun moment d’incarner différents personnages, de vivre d’autres vies par le prisme du jeu. A la racine de tout et en priorité : l’humain. Le sien, les autres. Se connaître et se travailler tout au long du parcours au même titre que les musiciens ou danseurs s’étirent et font leurs gammes au fil de leur carrière, pour mieux appréhender l’autre. Pour cette femme à casquettes – celles d’actrice, d’administratrice de production, de mère – le rapport humain est le moteur du métier. Et du reste.

Si elle pense s’être durcie avec les années, pour mieux se protéger, elle continue de laisser sa porte grande ouverte aux nouvelles expériences artistiques, lorsqu’elles vont de pair avec de belles rencontres, où l’humilité l’emporte sur l’ego.

En quelques mots : Valérie, avec la compagnie La Clef, vit de son métier, qui va bien au-delà de simplement jouer.

DSC_0590-2 (Copier)

Derrière le cadre de Détourages: Valérie Lesage pour la compagnie La Clef. Toutes les informations sur la compagnie sont disponibles en ligne sur http://www.compagnielaclef.fr/
Quant aux stages et ateliers d’impro pour débutants et moins débutants, les inscriptions sont ouvertes! Plus de détails sur le site du Catch Impro en Touraine: http://catchimpro.fr/

%d blogueurs aiment cette page :