Zurg et Yopo, duo des mots

23 Mai

DSC_0362On ne saura sans doute jamais quels prénoms se cachent derrière ces pseudonymes pour le moins curieux.

Si on s’attend à voir M. Zurg arborer les mêmes oreilles tarabiscotées que M. Spock, ce n’est pas le cas. Tout juste une tresse et un anneau à l’oreille, et un aspect terriblement terrestre.

Quant à Yopo, le sourire accroché aux joues, elle nous explique que sa passion pour l’anthropologie l’a amenée à découvrir la plante hallucinogène du même nom. Dans les livres, s’entend, que ce soit clair ; nul besoin d’appeler la maréchaussée [note de l’auteur : oui, on milite parfois ici pour remettre à la mode des mots oubliés].

Des mots justement. C’est de cela qu’il est question, d’où une pointe de pression sur le clavier, de ce côté-ci du portrait.

Début des années 2000 : dans peu de temps Grand Corps Malade, puis Abd al Malik et d’autres occuperont les ondes et les scènes. A Paris, c’est déjà presque le trop plein : pas un soir de la semaine où l’on ne puisse monter sur une des multiples scènes ouvertes de slam qui fleurissent dans la capitale. Yopo noircit alors des cahiers d’écoliers depuis déjà plusieurs années quand Zurg, qui s’initiait de son côté aux mots de la Beat Generation, l’emmène assister à une scène dans l’un de ces champs de bataille poétique nocturnes. Elle y monte bientôt, pour passer derrière le micro. Après la première peur de dire aux autres des mots écrits parfois pour soi, elle et Zurg découvrent bientôt le plaisir de pouvoir partager des textes conçus pour l’auditoire. On n’écrit pas pour lire comme on écrit pour dire.

Soif de verdure, retour aux sources ou envie d’ailleurs, toujours est-il qu’en déménageant à Tours, les deux slammeurs se retrouvent organisateurs. Dès 2006, puis dans le cadre de l’association les Meutes Slam 37 qu’ils créent en 2007, ils organisent des tournois mensuels, de bar en bar – les Berthom, le Blackhawk, le Lieu Divin, aujourd’hui la Belle Rouge… Des notes et un jury pour de rire, un micro, des bonnes volontés, des plumes habiles et aiguisées… Et un groupe qui se constitue d’année en année, avec des habitués qu’on recroise souvent –  Naturel, Yannick, Rock’n’Nico – et de nouveaux venus parfois débutants.

En 2009, nos deux agitateurs de verbes participent à la création de la Ligue Slam, qui vise à lier les slammeurs d’ici et d’ailleurs. On se rencontre bientôt chaque année pour disputer un championnat par équipe et individuel, où l’on vient des quatre coins du pays pour jouer pour la coupe et surtout échanger. Ce sera l’occasion pour Zurg et Yopo d’accompagner le vainqueur à Chicago et d’y rencontrer Mark Smith, américain à l’origine de la discipline. Conquis par la Ligue et ses projets, celui-ci n’hésite pas à les impliquer dans la création d’un spectacle aux côtés d’une troupe américaine.

De quoi faire germer de nouvelles idées. Yopo et Zurg travaillent ainsi à la création de trois spectacles-performances, où s’entrecroiseront les mots et les corps. A côté de ces projets en cours, le travail de la Meute Slam continue avec les animations dans les écoles, les prisons ou les maisons de retraite, les présentations de scènes ouvertes à Tours et ailleurs, pour multiplier les espaces où l’on partage, on dit, et on vit la poésie.

Pas besoin d’être Baudelaire ou Rimbaud pour entamer un petit tango avec le micro: Zurg et Yopo vous attendent donc tous les derniers jeudis du mois, à la Belle Rouge, pour partager un bout de poésie.

essai slam-2

Derrière le cadre de Détourages: Zurg et Yopo, co-fondateurs de la Ligue Slam de France et de La Meute Slam 37, vous les retrouverez tous les derniers jeudis de chaque mois à La Belle Rouge (Joué-lès-Tours) pour une slam session avec scène ouverte agrémentée d’autres activités (concert, ciné,…). Vous les croiserez sans doute du côté de la Halle aux Grains de Blois de temps en temps, et sur d’autres événements à suivre sur leur site internet et l’indispensable page Facebook, évidemment!

Publicités

Une Réponse to “Zurg et Yopo, duo des mots”

  1. binb le zèbre avril 11, 2014 à 9:26 #

    Très bien écrit cet article. Merci à vos deux de jeter le grand bébé slam dans les bras du public. Bon we. Le zèbre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :